ANATOMIE DE LA PEAU ET ASPECTS IMPORTANTS DES SOINS

La peau est le plus grand organe du corps humain et représente jusqu’à un sixième de notre poids. La peau agit comme une barrière entre le corps humain et son environnement et remplit un grand nombre de tâches, essentielles au maintien de sa santé.

La peau est constituée de trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. L’épaisseur moyenne de la peau est de 4 mm.
Les populations de cellules primaires de l’épiderme sont les kératinocytes (86%), les mélanocytes (9), l’épiderme étant composé de quatre couches. Les couches de l’épiderme sont constituées (dans l’ordre, de l’extérieur vers l’intérieur) :

– La couche Stratum Corneum comprend les cellules sans noyau et sans aucune fonction biologique importante. Comme les cellules n’ont pas de noyaux, elles peuvent résister au pH. Ce niveau d’acidité protège des bactéries présentes dans l’environnement.
– La couche Stratum Granulosum est composée de granules de mélanine et de kératine.
– La couche Stratum Spinosum est composée de kératinocytes dotés de ligaments qui renforcent la liaison entre les cellules.
– La couche Stratum Basale – la couche qui crée de nouvelles cellules et assure ainsi une régénération permanente de l’épiderme. Parmi les cellules de cette couche se trouvent des mélanocytes (dans un rapport de 1:10 aux kératinocytes). Le ralentissement de la régénération cutanée commence à l’âge de 25 ans. Lorsque cela se produit, il est temps de commencer à utiliser l’AHA (de temps en temps d’effectuer un traitement peeling à base d’acide glycolique en clinique et d’utiliser l’acide lactique à la maison). À un âge plus avancé, le ralentissement devient plus important et, en plus des acides AHA, il est recommandé d’utiliser des rétinoïdes.

Le pH de l’épiderme:
La peau est enveloppée dans une enveloppe d’acide Marchionni. Le pH d’une peau normale est de 5,5. L’acidité de la peau peut s’aggraver à cause de maladies de la peau. Par exemple, en cas de séborrhée, l’acidité de la peau est de 6; en cas d’eczéma et d’acné, – 7.0. Par conséquent, dans ces cas, il est très important d’utiliser des substances contenant des acides.

Le derme est divisé en deux parties : le derme papillaire et le derme rétinien.
Le derme papillaire a un réseau de capillaires, et le derme réticulaire contient :
– Fibres de collagène – soutient pour les tissus
– Fibres d’élastine – responsables de la flexibilité
– Glycosaminoglycanes – Polysaccharides – Grandes molécules capables d’absorber de l’eau.

Les fibroblastes (les cellules principales du derme) sont étroitement liés. La combinaison de collagène, d’élastine et de glycosaminoglycanes crée une matrice extra-extracellulaire (MEC).
Le derme est régénéré régulièrement par la décomposition des composants de la MEC et son renouvellement.

De plus, dans le derme, il existe des structures épithéliales, appelées follicules cutanés, qui sont profondes dans le derme. Ces structures sont divisées en :
– follicules pileux
– Glandes sébacées
– Glandes sudoripares

Les glandes sébacées et les glandes sudoripares sécrètent des substances qui sont transférées à la surface de la peau par des canaux. Ces substances aident à prévenir la perte d’humidité, créent un environnement acide à la surface de la peau et régulent la température corporelle.
Pour traiter l’acné, il est important de comprendre que les glandes sébacées sont des structures épithéliales. Par conséquent, il est crucial d’utiliser des acides AHA / AHB.

Le système nerveux est constitué de fibres nerveuses situées dans le derme et de récepteurs, dont la plupart sont présents dans la couche épidermique.
Le système nerveux est responsable du sens du toucher, de la douleur, de la détection de la température et de l’acidité de l’environnement. L’information est transmise par les cellules sensorielles au cerveau.
Le sens du toucher est généré par les cellules des types suivants : corpuscules de Pacini, corpuscules de Golgi-Mazzoni et corpuscules de Meissner.
Une sensation de froid est générée par les bulbes de Krause.

La sensation de douleur est générée par les récepteurs des nerfs A-Delta et des Nociceptors de type C. Les nocicepteurs de type C sont impliqués dans le développement de l’inflammation neurogène de la peau après un peeling.

Noon Aesthetics dispose d’une méthode(en attente de brevet) qui empêche le développement d’une inflammation neurogène due à l’utilisation d’acides et permet l’utilisation des acides à des concentrations élevées sans causer d’irritation.

Les vaisseaux sanguins ne se trouvent que dans la couche de derme. À travers le réseau capillaire du derme capillaire, le plasma sort des vaisseaux sanguins sous forme de diffusion. Ce plasma contient de l’eau et toutes les autres substances nécessaires au fonctionnement normal des cellules de la peau. Les cellules de la peau ne reçoivent de l’eau que par les vaisseaux sanguins. Obtenir de l’eau de l’environnement n’est pas possible. Le système vasculaire sanguin est responsable de:

– Fournir de l’oxygène et des substances essentielles au fonctionnement des cellules
– Traitement des déchets
– Régulation de la température
– Cicatrisation des plaies

L’hypoderme est constitué de cellules adipeuses (adipocytes) qui stockent la graisse, qui sert de source d’énergie.

Principaux groupes de maladies et problèmes de peau :

  1. Maladies infectieuses :

– Maladies bactériennes
– Maladies virales (par exemple : herpès, verrues virales)
– maladies fongiques
– Les maladies parasitaires, par exemple : la gale

  1. Maladies des follicules pileux et des glandes sébacées, par exemple : acné vulgaire, séborrhée, couperose.
  2. Maladies auto-immunes (maladies du collagène), par exemple : lupus, sclérodermie
  3. Maladies inflammatoires :

– Dermatite de contact
– La dermatite atopique

  1. Eruptions cutanées réactives (par exemple : éruptions cutanées dues à l’utilisation de médicaments ou de produits cosmétiques)
  2. Photodermatoses (par exemple : photosensibilité, phototoxicité, photorealogie)
  3. Taupes et lésions cutanées bénignes
  4. Tumeurs malignes de la peau

 

Nous définirons un certain nombre de problèmes que nous pourrions rencontrer :

  • L’hyperkératose est l’épaississement de la couche cornéenne par la prolifération de cellules normales sans noyau
  • Pararekatosis est un épaississement de l’épiderme en multipliant des cellules avec un noyau (interférence dans la kératose des kératinocytes). Pararekatosis est divisé en deux types :
  1. Psoriasis (dû à une inflammation)
  2. Kératose solaire (due aux excroissances de la peau)

 

 

 

Connexion

Mot de passe perdu ?